La fête étrange



Fêter Noel, cette année, pourrait bien être du domaine du virtuel ... Je ne sais pas si je pourrai aller chez moi en France, retrouver ma chère famille et saluer Paris au passage ... Heureusement, j‘ai ma petite tour Eiffel rouge (sa couleur d‘origine :-) dans mon atelier. Alors partager l‘inspiration et apprendre à fêter dans sa tête devient indispensable. Je vous invite à fêter non pas virtuellement car je trouve cela très fatiguant, mais visuellement, contemplativement. Après les séries intitulées „Le gilet de soie“ puis „Le domaine mystérieux“, voici aujourd‘hui la petite histoire de la bien nommée „La fête étrange“...


À découvrir : 3 séries de petits tableaux ...

Troisième série : La FÊTE ÉTRANGE


Mon passage dans la très pittoresque rue des antiquaires à Pézénas, merveilleuse caverne d‘Ali Baba, remonte à quelques temps déjà. J‘y avais farfouillé en quête de papiers anciens, fanés et chargés d‘histoires, mais lisses et fins. Et puis je me suis laissé séduire par de ravissantes dentelles anciennes, avec une petite idée derrière les paupières ...


Vous l‘aurez compris, le livre „Le Grand Meaulnes“ d‘Alain Fournier reste une de mes inépuisables sources d‘inspiration ! Des cartes topographiques pour la quête du domaine perdu, des partitions pour le piano d‘Yvonne de Galais,... Mais je rêvais de traduire sur papier ma vision du gilet de soie et des petits boutons de nacre (voir posts précédents).


Alors je me suis lancée, et mes toiles ont commencé à prendre de plus en plus de relief alors que jusqu‘à présent, j‘avais toujours crée des images bien lisses, bannissant la texture et le bosselé presque sculpturale. De la toile de jutte brune pour le paletot bleu, de la nacre pour les petits boutons, puis du tissu pour le gilet de soie et de la dentelle pour les costûmes de fin de siècle de la fête étrange, auxquels de petits bouts de cartons bruts se sont ajoutés, devenant de petites clôtures ou des marches d‘escaliers s‘enfoncant dans des jardins clos à l‘abandon, au gré de votre propre imagination;


Le relief avait pris forme !


Une interprétation de cet univers en version „lisse“ sur toile ...



... Une autre, en version plus „tactile“ sur papier.


La caverne d'Ali Baba. Du relief.



La série „La fête étrange“ est composée de de 4 petites images sur papier aquarelle de 12 x 12 cm, dans un ravissant cadre blanc de 27 x 27 cm. Chaque tableau peut-être vendu séparément.





J‘espére que ce petit voyage visuel et les histoires qui l‘accompagnent vous auront permis de rêver un peu, en espérant avoir contribué à rendre notre monde plus beau en déposant un voile de poésie sur votre regard. Bonnes fêtes !


Je vous dis à bientôt pour d‘autres tableaux !


Tags:

Par tags
  • christinbreuilpala & christinsatelier_malworkshops
  • Grau Facebook Icon

KONTAKT

 

© Christins Atelier

Christin Breuil Pala, Freischaffende Künstlerin

Rosengasse 4, A 7501 Rotenturm an der Pinka

+43 676 83322758

christin.pala@gmail.com

www.christinsatelier.com

Fotografie: © Jonathan Pala

Porträt Illustration: © Jean Breuil

Der gesamte Inhalt dieser Website ist Eigentum von Christin Breuil Pala. Bitte nicht ohne ausdrückliche schriftliche Genehmigung verwenden. Sie können gerne in sozialen Medien teilen, solange Sie die gebührende Anerkennung geben und auf die ursprüngliche Quelle zurückgreifen. Danke.

© 2023 par Christin Breuil Pala